Mobilisons-nous et exigeons l’immédiate libération de notre compagnon Alberto Patishtán Gómez !

Alberto Patishtan Gomez, prisonnier de la Voz del Amate, se trouve dans un état de santé préoccupant, nous exigeons sa liberté immédiate.
4 avril 2010
voir aussi la section prisonniers du Chiapas vous pouvez lire son histoire ainsi qu’un audio racontant sa situation en prison ici

Lettre d’Alberto Patishtan Gomez, prisonnier de la Voz del Amate

A l’opinion publique
Aux médias de communication
A la sexta Internationale
Aux Adhérents de l’autre Campagne
Aux organisations indépendantes
Aux organisations non gouvernementales  de droits de l’Homme

Prisonnier politique  Alberto Patishtán Gómez de la Voz del Amate, adhérent à l’Autre Campagne détenu dans la prison  numéro 5 de San Cristóbal de las Casas, Chiapas.
Aujourd’hui dans tout le Mexique, les prisons sont surpeuplés non pas par des coupables, mais par l’injustice et l’application de la loi , La loi sans justice.

Sous le coup de cette injustice nous avons été condamnes à rester en prison pour des années, à cause de cela, nous avons perdu nos terres, nos maisons, notre argent, notre travail, notre famille et nous y vivons mal nourris  , sans suivi médicale et exposés à n’importe quel contagion par manque de prévention médicale, a cause de tout ce-ci, j’ai perdu mon œil droit, a cause de la négligence et  de la bureaucratie ma maladie n’a pas été suivie par le personnel de la prison n° 5.

Presque 50 jours après mon hospitalisation, je suis toujours sous observation médicale, pour cette raison, je sollicite les autorités compétentes pour qu’elles interviennent pour soigner de façon plus immédiate les malades,  afin d’éviter des complications et des contagions, entre autres; il faut aussi alléger et faire disparaître la bureaucratie qui est l’obstacle majeur qui empêche le traitement des malades indigènes et non-indigènes.

A cause de cet emprisonnement injuste et de ma maladie incurable, j’exige du Gouverneur Juan Sabines Guerrero ma remise en liberté immédiatement et inconditionnellement, car il sait que je suis innocent des délits fabriqués et qu’il est au courant de mon état de santé.

J’invite également le peuple en général à continuer la lutte pour la liberté et la justice.

« Mourir vivant c’est vivre »

le 22 de mars 2010
Fraternellement
Alberto Patishtán Gómez
Depuis  l’hôpital Vida Mejor, Tuxtla Gtz, Chiapas.

Nous exigeons l’immédiate libération de notre compagnon Alberto Patishtán Gómez:

Caracol Mundo-eco de latido en solidaridad-Viena-Austria
Colectivo ALANA (Solidaridad, Resistencia, Dignidad)-Grecia
Comite de Solidaridad con los Pueblos de Chiapas en Lucha, CSPCL-París, Francia
Confederación General del Trabajo (CGT) Estado español.
Grupo IRU-Estado español
Grupo Les trois passants-Francia
La Plataforma de Solidaridad con Chiapas de Madrid
La Plataforma vasca de solidaridad con Chiapas

Lettre de solidarité depuis l’Europe ici

Vous pouvez écrire et téléphoner pour exprimer votre mécontentement aux mauvaises autorités du gouvernement, une journée de appels depuis l’Europe sera bientôt activée.

Lic. Mauricio E. Montes de Oca Durán,
Unidad para la promoción y defensa de los derechos humanos SEGOB,
Av. Paseo de la Reforma 99 Piso 19 Tabacalera, Cuauhtémoc, Distrito Federal, 06030,
Tel: (55) 51-28-00 Ext: 11863,
Email: mmontesdeoca@segob.gob.mx

Lic. Juan José Sabines Guerrero
Gobernador Constitucional del Estado de Chiapas
Palacio de Gobierno del Estado de Chiapas
Av. Central y Primera Oriente, Colonia Centro, C.P. 29009
Tuxtla Gutiérrez, Chiapas, México
Correo-electrónico: secparticular@chiapas.gob.mx
Fax: +52 961 61 88088 – + 52 961 6188056

Dr. Noé Castañòn León
Secretario General de Gobierno del Estado de Chiapas
Secretaría General de Gobierno
Palacio de Gobierno, 2o. piso, Colonia Centro, C.P. 29000
Tuxtla Gutiérrez, Chiapas, México
Conmutador: + 52 (961) 61 2-90-47, 61 8-74-60

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :