Depuis la prison fédérale de Guasave, Alberto Patishtán dénonce des atteintes à sa dignité.

San Cristóbal de Las Casas, Chiapas, le 24 mai. Depuis la prison fédérale de Guasave, dans l’état de Sinaloa, le professeur tzotzil Alberto Patishtán Gómez a fait passer un bref manuscrit où il dénonce des agressions à sa dignité de la part de ses gardiens de prison, qui en sont arrivés à un extrême au niveau des mauvais traitements qu’il subit depuis 12 ans d’enfermement. C’est trop pour un prisonnier indigène qui est passé par trois prisons différentes au Chiapas, qui a été enchaîné durant des mois à un lit d’hôpital et maintenant il a été puni et transféré dans une prison de haute sécurité à 2 mille kilomètres de son lieu d’origine.

« Injustement privé de ma liberté pendant plus de dix ans, j’ai essayé à tout moment de conserver mes us et coutumes indigènes, mais cela n’a pas été si facile. Actuellement il semble impossible qu’ils respectent ma coutume indigène, il dénigrent ma dignité en tant qu’être humain, ils portent atteinte à ma santé par l’imposition d’un type d’alimentation que pour moi, cela casse les habitudes que mon ethnie a essayé de préserver pendant des siècles,« déclare Patishtán.

« Le régime alimentaire que l’autorité pénitentiaire fédérale m’a imposé contre ma volonté, représente pour moi une atteinte supplémentaire à tout ce que je subis. C’est la conséquence de l’injustice qui prévaut à propos de ma situation juridique. »

Encore une fois, il demande au président de la république Felipe Calderón Hinojosa le respect de ses droits et exige au nom de ses compagnons leur liberté immédiate en tant que membres de l’organisation de la Voix d’Amate, solidaires de la Voix de Amate et l’organisation des Voix innocentes.

Le Centre de Droits de l’Homme, Fray Bartolomé de las Casas (Frayba) a dénoncé à son tour que le gouvernement a recommencé à empêcher la liberté de Patishtán. Le Frayba a rappelé que le 29 février à Tuxtla Gutiérrez, le juge compétent a résolu l’appel interposé par la défense afin qu’il puisse retourner au Chiapas. Cependant Felipe Calderón à travers le Secrétariat de Sécurité publique Fédéral, le 3 avril a interposé un recours pour retarder ou annuler son retour.

Professeur dans une école primaire publique dans la municipalité Del Bosque, en 2000 « il a été impliqué dans l’homicide de sept policiers, en plus d’être accusé de planification de celui-ci et d’avoir réalisé l’embuscade avec un membre des bases d’appui de l’EZLN », récapitule le Frayba. Il a été inexplicablement condamné, alors qu’il a été démontré, lors du jugement, que celui qui les a accusés, fils du président municipal, mineur, a ouvertement menti, le juge a donc acquitté le coaccusé, mais il n’a pas acquitté Patishtán.

« Pendant plus de 11 ans de condamnation imméritée, Alberto a été un activiste social exemplaire en faveur de la cause des plus oubliés, en général des pauvres et des indigènes. Sa lutte incessante a permis la libération de centaines de personnes accusées de délits inexistants ou non commis par elles, mais tout ce travail n’est pas suffisant pour révoquer l’emprisonnement d’un homme innocent, un activiste social, un prisonnier politique dont Tatic Samuel a demandé la libération et le gouverneur Juan Sabines Guerrero a reconnu son innocence », rapporte l’organisme civil.

En 2010 il a été diagnostiqué d’un glaucome (maladie irréversible qui opacifie la vue lentement). Sa situation de santé s’est aggravée par l’absence d’attention médicale qui existe à l’intérieur des prisons au Chiapas.

Comme châtiment à sa lutte pour sa liberté et pour sa défense des droits de l’homme, le 20 octobre 2011, tandis qu’il se trouvait en grève de la faim avec les Solidaires de La Voix de Amate, il a été transféré à la prison de haute sécurité à Guasave, à la demande du secrétaire du Gouvernement Noé Castañón Léon, comme l’a documenté quelques semaines auparavant le Frayba.

Source: Hermann Bellinghausen- Envoyé : Journal, La Jornada : http://www.jornada.unam.mx/2012/05/25/politica/020n1pol

Voir aussi infos et communiques sur: https://liberonsles.wordpress.com/infos-et-communiques/

 

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :