Lettre d’Alberto Patishtán à propos de la reprise de son cas juridique par la cour suprême de la Nation

À l‘opinion publique
Aux médias de communication de l’Etat, nationaux et internationaux
Aux Médias Alternatifs
Aux Adhérents de l’Autre Campagne
À La Sexta Internationale
Aux Organisations Indépendantes
Aux Défenseurs Des droits de l’homme et O.N.Gs

Prisonnier politique de l’organisation de « La Voix de l’Amate » adhérent à l’autre Campagne de l’E.Z.L.N. (Armée Zapatiste de Libération Nationale) Incarcéré dans le pénal N° 5 de San Cristobal de las Casas au Chiapas.

Après douze années d’injuste emprisonnement, à cause de fausses accusations basées sur des délits préfabriqués et à cause d’irrégularités dans mon procès qui ont conduit à ma condamnation à soixante ans de prison, je fais appel, en présentant mon cas devant la Cour suprême de la Nation pour qu’elle reconnaisse mon innocence. Je suis confiant et je compte sur les juges pour qu’ils résolvent ma situation dans la transparence, car celle-ci a été injustement prolongée et j’espère trouver ainsi la justice et la liberté.

Enfin, j’invite tout le Mexique et le monde entier à prier pour que la Cour Suprême de la Nation reconnaisse mon innocence.

FRATERNELLEMENT.
Prisonnier Politique de l’organisation de « La Voix de l’Amate »
Adhérent à l’Autre Campagne de l’E.Z.L.N
Alberto Patishtan Gomez
San Cristóbal del las Casas Chiapas; Chiapas; 27 août 2012.

Plus d’infos: https://liberonsles.wordpress.com/prisonniers-de-la-voix-de-lamate-chiapas/

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :