VII Anniversaire de l’organisation de prisonniers de la Voix de l’Amate

ANIV7AMATELe compagnon Alberto Pathistan Gómez a créé l’organisation de prisonniers « la Voix de l’Amate » Il s’agit d’une organisation de prisonniers appartenant à l’Autre Campagne, née en 2005 pour dénoncer le fonctionnement arbitraire du système judiciaire mexicain, la torture physique et psychologique que les matons font subir à ces prisonniers, ainsi que la corruption qui sévit dans les prisons de l’État du Chiapas.

Actuellement, Alberto Pathistan Gómez et Rosario Díaz Méndez sont les seuls membres qui restent de cette organisation. Ensemble ils ont encouragé  les autres prisonniers à s’organiser et ont largement soutenu la création de l’organisation des Solidaires de la Voix de l’Amate, composée de prisonniers et prisonnières qui luttent à l’intérieur de la prison pour leurs droits et leur dignité.

Le Dimanche 6 janvier 2013, 100 personnes environ se sont donné rendez-vous à la prison No. 5 de San Cristóbal de Las Casas au Chiapas pour fêter et se rappeler la décision courageuse et rebelle d’un groupe d’indigènes de s’organiser et se battre à l’intérieur de la prison, afin d’exiger leur libération immédiate, de faire entendre leur voix et briser ainsi l’isolement, l’oubli, l’humiliation et la peur.

Voz-del-Amate-150x150Ce fut en 2006, après avoir adhéré à la Sixième Déclaration de la forêt lacandone, que les indigènes prisonniers ont décidé de sortir de leurs cellules et de se mettre en grève en organisant un piquet de protestation pour exiger des mauvaises autorités leur remise en liberté,donnant naissance à la voix des sans voix « La voix de l’Amate ».

A partir de 10 heures du matin de ce 6 janvier 2013, la prison No. 5 qui compte sur plus de 600 personnes une majorité d’ indigènes tsotsiles et tseltales, recevait l’arrivée de visiteurs en provenance des régions proches du Chiapas d’El Bosque, de San Cristobal de Las Casas, de la ville de Mexico, ou de régions plus éloignées d’Italie, d’Espagne, d’Argentine entre autres. Tous et toutes en plus de leur coeur solidaire amenaient des galettes des rois, des gâteaux de mais, des cahiers, des sourires, des embrassades, des dessins. Beaucoup de gens remplissaient la cour de joie, de partage, de solidarité.

La cour située devant la petite école de la prison était couverte par des bâches blanches et jaunes, les chaises et les tables étaient disposées et prêtes à accueillir la foule qui arrivait de partout.

A midi, tandis que le lieu brillait de salutations, de conversations, d’histoires et d’échanges un petit espace de silence a fait irruption en donnant lieu à toute une série de discours, tous émouvants, tous solidaires… Le message a été clair : nous n’oublions pas, la lutte continue !

Nous saluons depuis la France les compagnons de la Voix de l’Amate, les compagnons et compagnes de l’organisation Solidaires de la Voix de l’amate et espérons que tous et toutes trouvent la liberté qui leur a été volée ! Nous fêtons avec notre coeur et notre solidarité, même si c’est  de loin, la création et la continuité de cette organisation qui a encouragé d’autres prisonniers et prisonnières à se battre et de laquelle nous apprenons tous le jours.

La lutte continue !

Communique depuis la Prison No. 5 à San Cristóbal de las Casas, Chiapas, 06 janvier 2013.

11presxs-frÀ l’opinion publique
Aux médias de communication de l’Etat, nationaux et internationaux
Aux médias alternatifs
Aux adhérents à l’Autre Campagne de l’EZLN
A la Sexta Internationale
Aux organisations indépendantes
Aux défenseurs des droits humains et aux ONG

Nous, les prisonniers politiques de la Voix de l’Amate, adhérents à l’Autre Campagne de l’EZLN, déclarons :

Nous nous trouvons condamnés injustement en raison des injustices que nous vivons en prison et à cause des irrégularités qui entachent nos procès, cependant tout ceci a permis la création le 8 janvier 2005 de l’organisation de « La Voix de l’Amate ». Cette organisation a pour but la défense des droits humains, la promotion de la paix et la justice pour les opprimés en prison. C’est pour cette raison que ce 6 janvier 2013 nous célébrons le septième anniversaire de nos victoires ensemble, avec différentes organisations indépendantes nationales et internationales ; et c’est pour cela que nous exigeons du gouverneur Manuel Velazco Coello notre liberté immédiate et inconditionnelle en raison de l’injustice de notre emprisonnement.

Finalement nous continuons de demander au Peuple du Mexique et du Monde de se joindre à nos demandes de liberté et de justice.

Vivre ou mourir pour la vérité et la justice !

Fraternellement
Organisation de la Voix de l’Amate
Alberto Patishtan
Gómez Rosario Díaz Méndez
Solidaires de la Voix de l’Amate :
Pedro López Jiménez
Juan Díaz López
Alejandro Díaz Santis
Juan Collazo Jiménez
Rosa López Díaz

Prison No. 5 à San Cristóbal de las Casas, Chiapas, 06 janvier 2013.

Traduit par les trois passants

Plus d’info

Prisonniers de la « Voix de l’Amate » Chiapas

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :