[Mexique] Dénonciation de harcèlement policier contre les membres de la Croix Noire Anarchiste de Mexico

logoscnamx

Dénonciation de harcèlement policier contre les membres de la Croix Noire Anarchiste de Mexico

15 juin 2015

Depuis quelques années déjà, nous avons vu comment l’escalade répressive s’est intensifiée autour du mouvement libertaire et anarchiste, depuis la stratégie locale implémentée dans la ville de Mexico : en fixant des cautions très élevées [i], en appliquant la même série de délits avec les mêmes circonstances aggravantes, peu importe la situation spécifique seule compte la consigne étatique [ii]; en développant la persécution et le signalement médiatiques comme éléments fondamentaux pour construire des montages : signaler des noms de groupes (existants ou non), des personnes, des espaces, établir des relations qui en réalité n’existent pas, assimiler tout et à tous dans une optique verticale, en essayant d’établir un leadership, en montrant en réalité une profonde ignorance et/ou un mépris profond pour les idées anarchistes qui n’ont rien à voir avec cette logique hiérarchique [iii].

D’autre part on constate l’intention du gouvernement fédéral de qualifier l’anarchisme ou la « conduite anarchiste » sous l’étiquette juridique de terrorisme, d’appliquer des délits graves et d’agir avec des paramètres de sécurité maximale pour plus tard dissoudre les cas avec l’argument du manque de preuves suffisantes mais en laissant ouverte la menace en disant que « les recherches continuent ». Cela donne lieu à des enquêtes illogiques remplies de références plutôt arbitraires à des groupes ou à des personnes de différents espaces. [iv]

À tout ceci s’ajoutent le suivi et la surveillance policière à des fins d’intimidations contre certaines personnes ainsi que les provocations contre certains espaces autonomes [v].

Dans le cadre de cette stratégie, le nom de la Croix Noire Anarchiste de Mexico, comme celui de beaucoup d’autres compagnon-n-es, groupes et collectifs, est mentionné dans ces notes, dans « ces enquêtes » et dans ces déclarations de politiciens et de policiers [vi].

Nous considérons important de diffuser publiquement que ces dernières semaines des personnes qui semblent être des éléments de « renseignements » de la police de la ville de Mexico se sont présentées à l’extérieur de nos maisons et des lieux de travail de certain-e-s d’entre nous, en proférant des menaces contre nos voisin-e-s et nos familles et en argumentant qu’ils réalisent un travail de sécurité et de surveillance.

Au-delà de réclamer un arrêt de la persécution, nous lançons cette dénonciation publique, telle une alerte. Nous savons que la répression est une question intrinsèque à l’État dont nous déclarons être les ennemis. Nous savons que ses prisons et ses policiers sont le support de son pouvoir et de ses intentions de domination et que notre travail [vii] autour de la pensée anti-carcérale, de l’appui et de l’accompagnement des compagnon-n-e-s prisonnier-e-s entre en contradiction directe avec eux.

Mais nous savons également que la solidarité entre anarchistes n’est pas uniquement parole écrite !

Dans ce contexte, nous appelons les individus, les groupes et collectifs affinitaires, les compagnon-ne-s avec qui nous avons travaillé ces dernières années, à rester attentifs et à continuer à nous apporter leur solidarité comme ils l’ont fait jusqu’à alors.

À bas les murs des prisons !

Liberté pour tous et toutes !

Croix Noire Anarchiste Mexico

Source/ México: Denuncia de acoso policial a integrantes de la CNA México

[i] Fijan en 130 mil pesos la fianza para 9 detenidos del 2 de octubre
[ii] Les cas de  Mario González, Fernando Bárcenas et d’autres personnes condamnées à 5 ans et 9 mois de prison ont reçu la même sentence alors que le contexte est différent.
[iii] Identificados 11 “anarcos”
[iv] Alarma en Europa por los anarquistas mexicanos  et Termina el arraigo de Carlos, Amelie y Fallon, se cae el montaje de terrorismo
[v]PGJ hiere de bala a estudiantes, entra policía a Ciudad Universitaria
[vi] CISEN adjudica ataques al INE a Cruz Negra y Instinto Salvaje
[vii] ¿Quiénes sómos?

Traduction Les trois passants et Myriam

Voir la rubrique Prisonnier-e-s anarchistes / prisonnier-e-s de la Ville de Mexico

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :