Archive for the événements Category

Posted in anti-carcéral, Archives, événements, Des femmes face à la prison, femmes prisonnières, prisonnier-e-s de la guerre sociale., prisonnier-e-s en lutte on 22 mars 2020 by liberonsles

Presentations, projections et rencontres

2017 – 2020

« Ils nous ont volé nos nuits – des femmes face à la prison »

« Nos robaron las noches »

« Ils nous ont volé nos nuits »

« They Robbed Us Of Our Nights »

« Ci hanno rubato le nostre notti »

« Roubaram as nossas noites »

« Μας έκλεψαν τις νύχτες μας »

« Sie haben uns die Nächte gestohlen »

d’autres journées sont à venir…

[Heidelberg] 12.3.2020 – Café Alerta zu Frauen in der Knastsoliarbeit in Mexiko

Posted in anti-carcéral, événements, Des femmes face à la prison, femmes prisonnières on 11 mars 2020 by liberonsles

Anlässlich des Tags der politischen Gefangenen (18.3.) gibt es beim Café Alerta, dem Offene Treffen der AIHD/iL, diesmal einen kurzen Einführungsvortrag und einem Film zu Knastsoliarbeit von Frauen in Mexiko.

Der kollektive Dokumentationsfilm « Nos robaron los noches – Sie haben uns die Nächte genommen“ (Mexiko 2016, OmU) gibt die Sicht von Frauen wieder, die Gefangene im Knast begleiten. Elf Frauen berichten darüber, wie das Gefängnis sich ihrer Leben bemächtigt, von systematischen Diskriminierungen, Rollenzuschreibungen, und der Aneignung ihrer Körper. Sie erzählen uns von ihren Erfahrungen, von ihren Kämpfen und davon, wie sie mit dem Laufe der Zeit eine Anti-Knast-Haltung bekamen.

 

[Zaragoza] 28/02/2020 « Mujeres ante la carcel » / Proyección – en el Centro Social Anarquista « La Revuelta »

Posted in anti-carcéral, Archives, événements, compas anarquistas, Des femmes face à la prison, Fanzines, femmes prisonnières on 22 février 2020 by liberonsles

El Colectivo de Apoyo a Mujeres Presas en Aragón, C.A.M.P.A.

PRESENTA :

En el Centro Social Anarquista « La Revuelta »

28 de febrero 2020 à las 20h
C/ San Agustín 18, 50002 Zaragoza

En este documental, realizado en México, 11 mujeres dan testimonio de la forma en que la cárcel se apodera de sus vidas : discriminaciones sistemáticas, roles asignados, apropiación del cuerpo… Ellas nos expresan sus vivencias, sus luchas y cómo con el paso del tiempo, llegan a una postura anti-carcelaria.

Además habrá rica cena vegana y montaremos nuestra distri de fanzines!

C.A.M.P.A. nace de la necesidad de intervenir sobre nuestra realidad política y social desde la crítica al sistema penitenciario. Somos un grupo de mujeres que decidimos crear el Colectivo de Apoyo a Mujeres Presas en Aragón para visibilizar y señalar lo que, entendemos, es una doble estigmatización: las mujeres presas.

C.A.M.P.A.

[Napoli] Proiezione del Documentario « Ci hanno rubato le nostre notti » – Storie di donne dal carcere e cena di autofinanziamento

Posted in anti-carcéral, Archives, événements, Prisonnier-e-s de droit commun en lutte, prisonnier-e-s de la guerre sociale., prisonnier-e-s en lutte on 24 novembre 2019 by liberonsles

GIOVEDI 28 NOVEMBRE, 2019

MENSA OCCUPATA

DALLE ORE 18.30

Dalle 18.30 – Proiezione del Documentario « Nos Robaron las Noches » , « Ci hanno rubato le nostre notti » a cura del collettivo anti-carcerario les trois passants, realizzato in Messico nell’ottobre del 2016 assieme a 11 donne messicane, ex-prigioniere, madri, compagne, figlie di prigionieri-e. « In questo documentario girato in Messico, undici donne testimoniano come e in che modo la prigione si impossessa della loro vita : discriminazione sistematica, ruoli assegnati,appropiazione dei corpi..… Parlano del loro vissuto, delle loro lotte e di come sono arrivate ad avere una posizione anti-carceraria. »

A seguire – Storie di donne dal carcere :  Parenti e amici dei detenuti a Poggioreale e Pozzuoli, cena di autofinanziamento a sostegno dell’Assemblea Anticarceraria Napoletana.

Projet – Rencontres – projections / « Ils nous ont volé nos nuits » (2017 -2019)

[Hamburg] « Nos robaron las noches » – Sie haben uns die Nächte genommen

Posted in anti-carcéral, Archives, événements, Des femmes face à la prison, femmes prisonnières, prisonnier-e-s en lutte on 10 novembre 2019 by liberonsles

   « Nos robaron las noches » – Sie haben uns die Nächte genommen

Hamburg
Hafenvokü – Hafenstr.116

15/11/2019
19h00

Mexiko 2016, 70 min, OmU – Doku: 11 Frauen*, die im Knast Gefangene begleiten, berichten darüber, wie das Gefängnis sich ihrer Leben bemächtigt, von systematischen Diskriminierungen,Rollenzuschreibungen, und der Aneignung ihrer Körper. Sie berichten von ihren Erfahrungen und Kämpfen und wie sie zu einer Antiknast-Haltung kamen. Dazu Gespräch mit Freund*innen aus Mexiko.

https://www.bewegungsmelder.org/

http://hafenvokue.blogsport.de/

Projet – Rencontres – projections / « Ils nous ont volé nos nuits » (2017 -2019)

OAXACA: Nouvelles du prisonnier anarchiste Miguel Betanzos: grève de la faim

Posted in anti-carcéral, événements, compas anarquistas, Oaxaca, prisonnier-e-s en lutte on 1 octobre 2019 by liberonsles

« Une nouvelle fois, nous avons pu vérifier de quel bord se situait la loi, de celui de l’ambition, du pouvoir et de l’argent. Le cynisme de la « justice » a soufflé sur les braises rageuses de nos cœurs et nous encourage à continuer la bataille contre le pouvoir »… Déclaration de Miguel en réaction à la décision du tribunal qui l’a condamné à 50 ans de prison.

19 septembre 2019

OAXACA: Nouvelles du prisonnier anarchiste Miguel Betanzos: grève de la faim /  Rappel ; texte envoyé par son groupe de soutien, compas et ami-es.

Voilà maintenant plus de 11 jours que notre compagnon Miguel a commencé une grève de la faim, 11 jours sans obtenir aucune réponse du juge Modesto Isaías Santiago Martínez et chaque jour qui passe la santé de Miguel se détériore…

Déclaration de Miguel  en grève de la faim suite à sa dernière audience

19 septembre 2019

Une fois de plus je transforme mon corps en arme de lutte contre l’injustice
A partir d’aujourd’hui en plus de la grève du silence je cesserai de consommer tout type d’aliment.
Grève de la faim : MENU
Pour mon petit déjeuner : les casse-croûtes de la patience
Pour mon déjeuner : le buffet de la résistance
Pour mon goûter : le plat principal de la solidarité
Pour mon dîner : le dessert de la liberté

Miguel ne mettra pas fin à sa grève du silence ni de la faim tant qu’il n’aura pas obtenu sa remise en liberté.

Pour cela nous vous appelons à nouveau à continuer à faire écho à son cri de Liberté. Chaque jour où ils le retiennent prisonnier met sa santé en danger. Au Juge du Tribunal Mixte de Première instance de Huautla de Jiménez, nous exigeons qu’il prononce immédiatement une sentence de mise en liberté pour Miguel.

Nous rendons responsable de cette situation la députée locale de Morena*, Elisa Zepeda Lagunas puisque c’est elle ainsi que sa famille de caciques qui ont fabriqué ces accusations qui conduisent à maintenir Miguel en prison. Leurs fausses déclarations ont été démontées juridiquement.

« Je suis pleinement conscient que la prison et l’isolement que nous vivons relèvent des actions, des omissions et des mécanismes juridiques et politiques sciemment mis en place par les représentants de la « justice » grâce aux marionnettes qui œuvrent au sein du Tribunal Supérieur et du Tribunal Mixte, sachant que la consigne et le désir de la Chargée de Commission de Justice du Congrès Local de Oaxaca est de nous maintenir loin de notre communauté. Je parle de la députée locale de Morena, Elisa Zepeda Lagunas, qui ne cesse de mentir aux médias et achète des communiqués de presse à des journaux comme El Imparcial de Oaxaca, Noticias Voz e Imagen de Oaxaca, El Universal, Milenio, et tant d’autres qui, à coup de formules sensationnalistes et sans réelle investigation journalistique de fond, persistent à relayer ce mensonge et à donner crédit à la farce montée par cette soi-disant défenseuse des droits de l’homme, qui en réalité n’a rien fait d’autre que s’enrichir et prendre le pouvoir. On croit peut-être que la classe politique ne se forme que dans des espace sociaux larges comme le sont les métropoles ou les villes, où ses membres peuvent facilement s’éclipser et disparaître, mais il n’en est pas ainsi, dans les petits villages aussi elle prolifère avec les mêmes intentions : s’approprier les territoires en imposant ses gouvernements, toujours contre l’auto-détermination des peuples ».

(…) « Nous continuerons d’exiger et de lutter pour que le processus juridique cesse ses atermoiements, nous continuerons à dénoncer les vices de forme et les croche-pieds que l’on nous fait à chaque pas, nous en appelons à la solidarité pour continuer à agir ensemble dans la lutte anti-carcérale, rien ne nous arrêtera, nous leur arracherons des mains notre liberté ! »

Miguel Peralta
Depuis la prison de Cuicatlán
Janvier 2019

Rappel :

Miguel Peralta Betanzos, est un compagnon anarchiste natif de la Communauté d’Eloxochitlán de Flores Magón, Oaxaca. Depuis plusieurs années il est aux côtés de sa commune comme membre de l’Assemblée Communautaire, instance principale de la prise de décisions collectives.

Depuis 2010, le groupe cacique dirigé par la famille Zepeda a tenté d’imposer, par la force, la répression et la prison, les partis politiques leurs pratiques et leurs méthodes pour gagner des sièges au gouvernement et augmenter leurs bénéfices économiques, ce qui a déchaîné un conflit très violent au sein de la communauté.

Depuis le 30 avril 2015, il est détenu dans la prison de Cuicatlán, Oaxaca. Lui et sept autres personnes détenues ainsi qu’une vingtaine d’inculpés, sont accusés de la mort d’une personne lors d’une attaque perpétrée par le groupe cacique de Zepeda lui-même, en décembre 2014, alors que l’Assemblée Communautaire, opposée aux partis politiques, se trouvait réunie pour élire  ses représentant-e-s.

Le 26 octobre 2018, Miguel a été condamné à 50 ans de prison pour tentative d’homicide qualifié et homicide qualifié, inculpations habituellement fabriquées contre les lutteurs sociaux.

Le 12 septembre, Miguel aurait dû être présenté devant le Tribunal Mixte de Première Instance de Huautla de Jiménez, Oaxaca, pour une nouvelle comparution définitive, droit qui lui a été encore une fois refusé par la Cour, l’audience a été reportée au 19 septembre 2019.

Le 19 septembre 2019, Miguel annonçait dans une lettre, sa grève de la faim et du silence. Grèves qui continuent à ce jour.

– Entretien de Voices in Movement avec Miguel Peralta Betanzos, prisonnier anarchiste d’Eloxochitlán de Flores Magón, Oaxaca ici

– [Oaxaca] Lettre sur la situation que nous vivons mon compagnon Miguel Peralta et moi-même. Lettre de Mariana ici

[Santander] Jornadas anticarcelarias de junio / Homenaje a Pastora (último evento 2019)

Posted in anti-carcéral, Archives, événements, compas anarquistas, Des femmes face à la prison, prisonnier-e-s en lutte on 14 juin 2019 by liberonsles

SÁBADO 8 JUNIO

En el centro social okupado la lechuza
c/barrio la torre nº43 Monte.
Santander

12:00 h Presentación documental “Nos robaron las noches” con lxs compañerxs de Touluse «Les Trois passants», realizadores del docu y posterior debate.

Documental colectivo, que se realizó en octubre del 2016 y se terminó en abril del 2017, se trata de una herramienta de lucha anti-carcelaria. Es un documental realizado con medios propios, por personas solidarias y no especialistas. « En este documental, realizado en México, 11 mujeres dan testimonio de la forma en que la cárcel se apodera de sus vidas : discriminaciones sistemáticas, roles asignados, apropiación del cuerpo… Ellas nos expresan sus vivencias, sus luchas y cómo con el paso del tiempo, llegan a una postura anti-carcelaria. »

La realización del documental fue posible gracias a la complicidad de 11 mujeres : expresas, madres, compañeras e hijas de presos, así que a la participación de La Voz de los Zapotecos Xiches en Prisión de Oaxaca; del Grupo de Trabajo no Estamos todxs de Chiapas, de la Cruz Negra Anarquista de México y del grupo de Les trois passants (Los tres caminantes) de Toulouse.

14:30 h Comedor vegano

16:00 h Mesa redonda; con Les Trois passants, Familias frente a la crueldad carcelaria, Tokata, Henas y otras personas cercanas a la realidad carcelaria

Homenaje a Pastora y actividades diversas

En el centro social okupado la lechuza
c/barrio la torre nº43 Monte.
Santander

https://henas.noblogs.org/

http://tokata.info/

La Corogne / Toulouse/ Mexique : Pastora vit dans nos cœurs

Notre chère compagnonne « Pastora » Dominga González Vieites, mère de l’ex-prisonnier anarchiste Xosé Tarrío González , est décédée d’un infarctus le 25 avril 2019. Pastora a porté de nombreux projets et en avait encore bien d’autres en tête. Elle a participé activement à l’Athénée Libertaire Xosé Tarrío, à La Corogne, où elle a toujours réussi à organiser des cantines de soutien à la lutte anticarcérale; elle avait aussi le projet de créer des cantines sociales : « Pour que personne ne manque d’un repas », disait-elle à ses camarades de l’Athénée. Pastora participait aussi au projet d’association de proches de prisonnierEs et victimes de répression au niveau national, intitulé « Familles face à la cruauté carcérale ».